1. « L'ostéopathie, c'est quoi ? »

L'ostéopathie est une thérapie exclusivement manuelle qui traite par le biais de manipulations variées.

Quelques mots-clés pour comprendre l'ostéopathie :

La mobilité ! Un corps en bonne santé est un corps en mouvement. Donc simplement, le travail d'un ostéopathe sera de redonner de la mobilité à l'ensemble du corps.

La globalité ! L'ostéopathe considère votre corps comme une seule entité dont les parties sont interdépendantes et en communication permanente. Il se sert de liens anatomiques pour comprendre comment un blocage peut se mettre en place et remonte jusque l'origine du trouble. Pour comprendre au mieux le patient, l'ostéopathe s'applique à faire le lien entre l'organisation anatomique du corps et son terrain (ex : mode de vie, alimentation, profession, traumatismes, activité sportive, aspect psychologique..., etc.).

 

2. « L'ostéo, c'est pour qui ? »

 

Tout le monde ! L'ostéopathie est une thérapie manuelle qui vous accompagne à tous les âges de la vie. De la naissance à l'âge d'or, l'ostéopathe adapte ses techniques aux besoins du patient et à son profil.

3. «...Et ça marche ? »

 

Objectivement, oui... et non. Le concept de l'ostéopathie veut que nous abordions le corps humain comme étant un organisme d'une grande complexité et d'une capacité d'adaptation hors normes. Même si parfois les motifs de consultation sont identiques, nous pensons que chaque patient est unique avec un parcours de santé et une histoire qui lui sont propres.

C'est en ça que c'est une pratique tant décriée, certaines techniques parfaitement efficaces avec certains patients n'auront aucun impact sur d'autres.

C'est à l'ostéopathe de s'adapter à chacun de ses patients et son environnement. Mais il doit garder l'humilité d'admettre que dans certains cas, il ne pourra apporter qu'une aide modérée.

4 .« Au fait, l'ostéo c'est remboursé par la Sécurité sociale ? » 
 
Les séances d'ostéopathie ne sont pas remboursées par la Sécurité sociale ou la CMU mais de
nombreuses mutuelles remboursent les soins ostéopathiques (voir lien http://www.osteopathie.org/mutuelles.html ).


5. « Kiné/Ostéo, c'est pareil ? »
 
Ce sont deux professions différentes mais complémentaires. De manière générale, le masseur-kinésithérapeute traitera un patient à partir d'une prescription médicale. Il est amené à utiliser ses mains pour les massages et utilise notamment des machines pour la rééducation. Il travaille localement sur la zone douloureuse.

A l'aide de ses mains, l'ostéopathe établit son propre diagnostic et schéma de traitement. A l'examen, il saura rapidement déceler si le motif de consultation est de son ressort ou s'il faut réorienter le patient vers un autre professionnel de santé.
Dans l'idéal, l'ostéopathie a une approche thérapeutique préventive.
(L'ostéopathe essaie de ne pas se focaliser uniquement sur la douleur, qu'il considère plutôt comme une sorte de signal d'appel. Il garde toujours à l'esprit la notion de globalité du corps et s'assure de la bonne coordination et mobilité de tous les éléments qui le composent).

6. « C'est reconnu l'ostéo ? » 
 
Oui, le métier d'ostéopathe est reconnu depuis la loi dite « Kouchner ». Les statuts concernant la formation et la reconnaissance du diplôme sont réglementés depuis la loi de mars 2007.
Depuis 2014, ces décrets ont été révisés et les lois encadrant les écoles et les formations sont devenues très rigoureuses.

7. « Vous faites craquer les os ? » 
 
Non, un os qui craque est un os fracturé ! L'ostéopathe travaille en manipulant différentes zones du corps (articulations, organes, muscles, crâne...) avec pour intention principale de redonner de la mobilité à l'ensemble du corps. Cela nécessite parfois des techniques dites « structurelles » (susceptibles de faire «craquer*») qui ont pour but de débloquer une articulation uniquement lorsque cela est nécessaire mais n'est pas pour autant un acte systématique. Il utilise aussi des techniques plus « douces » en agissant sur le fascia (qui est un tissu de soutien du corps dans lequel passe les nerfs, artères et veines).

 

* Le craquement que l'on entend parfois n'est qu'un léger dégagement d'air qui s'est accumulé dans une capsule articulaire.

8. « L'ostéo, c'est que pour le mal de dos ? »

 

De la même manière qu'elle s'intéresse à toutes les structures du corps, elle prend en charge les maux pouvant affecter tout le corps.

Aussi, les motifs de consultation sont-ils très variés :

 

  • Système orthopédique et locomoteur :

Entorse, tendinite, lombalgie, dorsalgie, costalgie, cervicalgie, périarthrite de l'épaule, douleur articulaire, pubalgie, douleur maxillaire.

 

  • Système neurologique :

Névralgie cervico-brachiale (NCB), névralgie faciale, névralgie d'Arnold, cruralgie, sciatique...

 

  • Système digestif :

Ballonnement, hernie hiatale, RGO (reflux gastro-œsophagien), flatulences, constipation, diarrhée.

 

  • Système céphalique et O.R.L :

Douleur maxillaire, céphalée, migraine, vertige, sinusite.

 

  • Femmes enceintes et nourrissons :

- Femme enceinte : préparation à l'accouchement, suivi ostéopathique de la grossesse et post-partum, plancher

pelvien.

- Nourrisson : torticolis du nourrisson, coliques, plagiocéphalie, constipation, sommeil agité...

 

  • Séquelles de traumatismes :

Entorse, chute, accidents de voiture et de la voie publique.

 

9. « Il faut combien de séances ? »

 

Encore une fois, il n'existe pas de protocole établi.

L'ostéopathe évalue au cas par cas le nombre de séances nécessaires pour soulager au mieux le patient (cela dépendra de l'ancienneté de la douleur, si elle est aiguë ou chronique, intense ou modérée, traumatique...).

L'idéal étant de consulter son ostéopathe une fois par an pour un contrôle.

10. « C'est dangereux ? »

 

Non ! L'ostéopathe n'est pas un charlatan qui prétend pouvoir vous soigner coûte que coûte. Dès les premiers instants de la consultation, de par son interrogatoire et certains tests spécifiques, il sait immédiatement si votre consultation est de son ressort ou si cela relève du domaine médical.

Cabinet Ostéopathe Paris 5 - Ostéopathie Avec ou Sans Rendez-vous